«L’effet Frozen»… en retard.

La nouvelle parue sur la chaîne Fox concernant le film d’animation Frozen manque de neutralité. On dit dans cette vidéo que ce film n’est tout pas un bon exemple pour les garçons parce que les hommes sont plutôt démontrés comme des imbéciles et des méchants. Seulement, pour ma part je ne trouve pas que c’est aussi terrible qu’ils le décrivent. Pour une fois, Disney fait un film de «princesses» qui fait plus que se tenir dans sa tour d’ivoire et attendre désespérément son prince charmant, il n’y a pas de méchante belle-mère ni de «ils vécurent heureux pour toujours et eurent beaucoup d’enfants». Pour ne pas avoir aimé les films des princesses étant enfant, pour moi ce film, sans être un grand succès cinématographique est en quelque sorte différent des autres. De plus, je ne crois pas que Disney voulait que les garçons qui écoutent ce film se sentent comme des imbéciles et des méchants. Le personnage de Kristoff n’est pas imbécile, il travaille et ne vit pas dans un grand château, comme la majorité des hommes de notre monde. Hance, est méchant je peux leur accorder, mais il est vrai que parfois, les hommes sont méchants et qu’il faut se méfier. On a toujours stéréotypé les belles-mères comme méchantes et personne n’a fait d’article pour dire que Cendrillon, Blanche-Neige ou Raiponce donnaient de mauvais exemples pour les jeunes qui écoutaient ces classiques de Disney et qui avaient des belles-mères. On essaie seulement de montrer que l’amour de la famille est parfois plus important que l’amour entre homme et femme. Finalement, l’article et la nouvelle diffusée sur Fox ressemblent davantage à un manque de nouvelles pertinentes à présenter que d’une véritable critique, ils sont 14 mois en retard. Le film est sorti en décembre 2013, il est un peu tard pour faire une critique aussi peu pertinente, mais elle aurait été plus de contexte à la sortie du film.

Publicités

Les empires médiatiques d’aujourd’hui……

Tout d’abord, commençons par cette citation : « Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! » (Cité dans : Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, NY, 1955/1979.)

Je trouve personnellement que cette citation du célèbre journaliste John Swinton reflète parfaitement la situation actuelle. Pensons à ce groupe qu’est Québécor, est-ce que les journalistes écrivent vraiment ce qu’ils voient et pensent? où sont-ils consciemment ou inconsciemment influencés par une certaine idéologie que propage le groupe Québécor? Soyons honnêtes, les nouvelles qu’on montre au téléjournal par exemple ne sont pas toujours les plus pertinentes ni les plus près de la vérité. On montre qu’une partie de la nouvelle sans en donné tous les détails et personnellement, je trouve que lorsqu’ils interrogent la population, ils ne montrent aucune diversité dans les réponses, on montre celle le plus près de l’idéologie d’extrême droite de Québécor qui se manifeste à travers plusieurs mouvements identitaires et ultraconservateurs de Pierre-Karl Péladeau . Nous savons tous que pendant la grève étudiante l’empire Québécor était contre le mouvement étudiant et très rare ou même inexistant le nombre de bulletins qu’ils ont fait de manière objective ou en voyant la situation du même côté que les étudiants. Comme on le cite si bien sur le blogue Libérâme : N’est-ce plus qu’une plateforme manipulée par le plus riche ou le plus puissant pour transmettre ses opinions? Au lieu de rechercher à être sensationnaliste ou à encourager une certaine opinion, les nouvelles ne devraient-elles pas être complètes et objectives? Pour ma part, j’aimerais bien…

Pretty Woman…

C’est dernièrement que je me suis enfin convaincue d’écouter le film Pretty Woman de Gary Marshall, mettant en vedette Julia Roberts et Richard Gere. Je trouvais que le film avait l’air de raconter une histoire assez clichée à la cendrillon, mais me semblait sympathique, alors je l’ai commencé. Premièrement, Edward sort Vivian de la misère. Elle devient donc financièrement dépendante de lui et les deux personnages finissent en couple à la fin du film, il est difficile d’envisager pour Vivian un autre avenir que celui de « femme de ». Durant tout le film, elle est dépendante de lui, elle l’attend toute la journée, elle a besoin de lui pour s’acheter des vêtements, pour se nourrir, absolument pour tout. Le film envoie clairement le message que si on trouve un homme riche, tous nos problèmes seront résolus. Aussi, en montrant Vivian avoir honte de son travail et de sa condition, le film montre implicitement l’idée que les prostituées sont méprisables. Quand l’avocat d’Edward sait qu’elle est une prostituée, elle en veut tellement à celui-ci qu’elle est prête à abandonner les 3000$. En aucun cas, on voit Vivian affronter la problématique de la condition des prostituées ou d’expliquer d’où elle vient, on préfère régler le problème grâce au sauvetage par l’Homme riche. J’ai trouvé dérangeant que le respect témoigné à Vivian soit entièrement lié à l’argent et qu’elle soit TROP dépendante d’Edward.

PAS MIEUX LES UNS QUE LES AUTRES…

10929099_391916874318013_5234225086423858419_n

Tout d’abord rappelons-nous les évènements du 7 janvier dernier, une partie de l’équipe de rédaction du journal Charlie Hebdo connu pour ses caricatures, a été tuée par des membres d’Al Qu’ Aïda dans une attaque terroriste.

J’ai vu passer sur les réseaux sociaux d’innombrables groupes, publications, images (comme celle plus haut) et caricatures contre la religion musulmane. Selon ces groupes, cette religion ne devrait pas exister et ses membres devraient être exterminés. Je trouve injuste de mettre dans la même situation tous les membres de la religion musulmane. Il y a des pratiquants, des non pratiquants et des extrémistes comme dans toutes les religions. La religion catholique aussi se compose il y a des pratiquants, des non-pratiquants ainsi que des extrémistes qui ont fait des actions tout aussi horribles. La religion catholique est plus ancienne, et  bénéficie du fait d’être plutôt issue des pays « développés ». Mais il ne faut pas oublier le conflit en Irlande qui s’achève à peine, et qui est une lutte terroriste entre protestants et catholiques. De même, le conflit en Bosnie dans les années 90 a impliqué un massacre de musulmans par des chrétiens, sous forme terroriste. La religion catholique a déclenché tout un tas de guerres, surtout à une autre époque. Je trouve triste qu’une grande partie de la population pense connaître la religion de l’Islam seulement qu’en voyant ce qu’ils voient dans les médias et surtout qu’on désire exterminer une religion.